vente

vente [ vɑ̃t ] n. f.
• v. 1200; « droit, taxe » 1197; lat. pop. vendita, de vendere vendre
IAction de vendre.
1Le fait d'échanger (une marchandise) contre son prix, de la transmettre en toute propriété à un acquéreur en la faisant payer; activité consistant en de telles opérations. La vente d'un bien à qqn (l'acheteur) par qqn (le vendeur). Procéder à la vente de..., à une vente. Lieux, points de vente : boutiques, débits, magasins. Comptoir, guichet de vente. Vente régulière ( 1. débit) . Marchandises de vente, qui se vendent bien. Marchandises hors de vente, qui ne se vendent pas. — En vente : pour être vendu, ou disponible dans le commerce. Mettre en vente ( commercialiser) . Médicament en vente libre. Opération commerciale par laquelle on vend qqch. « Manquer la vente en dépréciant sa marchandise » (Romains). Vente en gros, en demi-gros, au détail, en magasin, en grande surface. Vente par correspondance (V. P. C.) : forme de vente dans laquelle le client choisit dans un catalogue des articles qui lui seront envoyés. Les métiers de la vente. Force de vente d'une entreprise, ensemble de ses vendeurs. Directeur, chef des ventes.
2Dr. Contrat par lequel une des parties (vendeur) s'engage et s'oblige à transférer la propriété d'un bien et à le livrer à l'autre partie (acheteur, acquéreur), qui s'oblige à en payer le prix. Ratification, réalisation d'une vente. Promesse de vente. Acte de vente. Rescision d'une vente. Vente à l'essai, où le contrat de vente ne devient effectif qu'après essai de la chose vendue. Vente à terme, où l'obligation du vendeur (vente à livrer) ou de l'acheteur (vente à crédit) n'est exigible qu'à l'expiration d'un terme. Vente par adjudication. Vente de gré à gré. Vente en viager. Vente publique. Vente à réméré. Vente judiciaire. Vente par-devant notaire.
3Réunion des vendeurs et des acquéreurs éventuels, au cours de laquelle on procède à une vente publique. Assister à une vente aux enchères, à la criée. Salle des ventes, où ont lieu les ventes publiques. « Une vente de l'hôtel Drouot » (Romains). Vente de charité, au cours de laquelle on vend au bénéfice d'une œuvre des objets généralement donnés. ⇒ kermesse.
II(v. 1200)
1Eaux et Forêts Coupe réglée dans un bois, une forêt; partie de la forêt qui vient d'être coupée (pour être vendue). Jeunes ventes, où le bois commence à repousser.
2Hist. it. Réunion de carbonari.
⊗ CONTR. Acquisition; achat.

vente nom féminin (latin populaire vendita, du latin classique venditus, de vendere, vendre) Action de vendre quelque chose, d'échanger une marchandise contre de l'argent. Contrat par lequel une partie (le vendeur) transfère ou s'engage à transférer la propriété d'une chose ou un droit à l'autre partie (l'acheteur, ou acquéreur), qui s'oblige à en payer le prix en argent. Commerce, métier de celui qui vend ou, dans une entreprise, fonction de ceux qui sont chargés d'écouler les marchandises produites ou achetées ; service commercial chargé de cette fonction. Partie de forêt dont le bois, vendu ou en instance d'être vendu, est prêt à être exploité ; ensemble des arbres d'une partie de forêt qui viennent d'être abattus. ● vente (expressions) nom féminin (latin populaire vendita, du latin classique venditus, de vendere, vendre) Force de vente, ensemble du personnel commercial d'une entreprise qui assure la stimulation ou la réalisation de la vente d'un produit ou d'un service. Asseoir des ventes, marquer le bois qui doit être vendu et coupé. En vente, destiné à être vendu : Maison en vente. Hôtel des ventes, immeuble où s'effectuent les ventes mobilières aux enchères dans les villes d'une certaine importance. (À Paris, l'hôtel des commissaires-priseurs, plus connu sous le nom de hôtel Drouot, a été construit en 1852 ; il est situé rue Drouot. Un nouveau bâtiment a remplacé l'ancien en 1980 et une annexe, Drouot Montaigne, a été ouverte en 1988 dans l'enceinte du Théâtre des Champs-Élysées.) Vente par correspondance (V.P.C.), vente réalisée au moyen de l'envoi au client éventuel d'un catalogue et réglementée afin de respecter le consentement de l'acheteur. (Les envois forcés sont interdits.) Vente directe, vente par un industriel de ses produits déclassés, sans intermédiaire et dans un lieu inhabituel, pour laquelle une autorisation est nécessaire. Vente à domicile, mode de vente strictement réglementé, par lequel le vendeur effectue des opérations de démarchage ou de colportage au domicile ou sur les lieux de travail de l'acheteur. Vente en ligne, commerce électronique. Vente d'immeuble à construire, contrat par lequel le vendeur s'oblige à édifier un immeuble dans un délai déterminé et à en transférer la propriété à l'acheteur. (Elle peut être conclue à terme ou en l'état futur d'achèvement.) Vente judiciaire, vente publique de biens imposée à un débiteur par décision de justice. Vente publique, vente aux enchères de meubles ou d'immeubles. (Elle peut être volontaire ou forcée [meubles après saisie] ou judiciaire [immeubles].) Vente par téléphone, système de vente analogue à celui de la vente par correspondance, mais qui se pratique par téléphone. Vente à terme, vente dont les obligations respectives des parties seront exécutées à une date plus ou moins éloignée de celle de sa formation (vente à livrer, vente à crédit). ● vente (homonymes) nom féminin (latin populaire vendita, du latin classique venditus, de vendere, vendre) vante forme conjuguée du verbe vanter vantent forme conjuguée du verbe vanter vantes forme conjuguée du verbe vantervente (synonymes) nom féminin (latin populaire vendita, du latin classique venditus, de vendere, vendre) Contrat par lequel une partie (le vendeur) transfère ou s'engage...
Synonymes :
vente nom féminin (italien vendita) Réunion de carbonari ; lieu de cette réunion. ● vente (expressions) nom féminin (italien vendita) Vente suprême, comité directeur de la société des carbonari. ● vente (homonymes) nom féminin (italien vendita) vante forme conjuguée du verbe vanter vantent forme conjuguée du verbe vanter vantes forme conjuguée du verbe vanter

vente
n. f.
rI./r
d1./d Action de vendre, occasionnellement ou dans l'exercice d'une activité commerciale. Mettre sa maison en vente. Vente à crédit.
Service après-vente: V. service (sens V, 2).
d2./d Réunion au cours de laquelle certains biens sont vendus publiquement. Acheter un tableau dans une vente. Salle des ventes.
|| Vente de charité, au bénéfice d'une oeuvre.
d3./d (Québec) (Emploi critiqué.) Offre de marchandises à prix réduit. Grande vente de chaussures.
Vente d'entrepôt: liquidation en vue de renouveler le stock.
En vente: à prix réduit, en solde.
rII./r SYLVIC Chacune des coupes qui se font dans une forêt en des temps réglés; partie d'une forêt qui vient d'être coupée. Jeune vente, où le bois commence à repousser.

VENTE, subst. fém.
A. — DR. CIVIL., COMM. Action de céder un bien contre de l'argent, contre paiement; contrat qui lie le vendeur et l'acheteur. Anton. achat, acquisition. L'établissement de la gabelle et du monopole de la vente du sel au profit du roi (STOCKER, Sel, 1949, p. 97).
SYNT. Vente administrative, domaniale, fictive, forcée, judiciaire, volontaire; vente des biens nationaux, des biens du clergé, d'un domaine, d'un immeuble, d'une maison, d'une propriété, d'un tableau, d'un terrain, d'une terre, de titres; acte, contrat, frais, ordre, prix, projet, promesse, refus de vente; argent, bénéfice d'une vente; augmentation, diminution des ventes; vente à l'encan, aux enchères, à l'essai, à réméré, avec faculté de réméré, en viager; vente au comptant, à crédit, à tempérament, à terme; vente par adjudication, par autorité de justice, par licitation; vente après décès, après faillite; vente après/sur saisie.
Vente à la cheville. V. ce mot A 2. Vente à la criée. V. ce mot B. Location-vente. V. location A 3 b. Lods et ventes.
Vente maritime. ,,Vente commerciale de marchandises expédiées par mer, du vendeur à l'acquéreur`` (BARR. 1967).
Vente à découvert. ,,Vente dans laquelle le vendeur n'est pas propriétaire, au moment où il conclut le contrat, des objets vendus et se réserve de les acquérir pour en effectuer la livraison à l'acheteur au terme fixé`` (CAP. 1936).
Vente à livrer. ,,Vente dans laquelle le vendeur a terme pour la livraison`` (CAP. 1936).
B. — Action de faire commerce de quelque chose. Le chocolat Barrel se vendait surtout dans les campagnes (...). Son principal marché, c'était la Bretagne. Une vieille et solide organisation de la vente avait jusqu'ici permis à la maison de se rire des concurrents (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 25). L'emploi par le vendeur de méthodes et de procédés de vente propres à vaincre l'inertie du consommateur (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 79).
SYNT. Vente ambulante, exclusive, promotionnelle, publicitaire; vente de livres, de marchandises, de mobilier, de pain, d'un produit, de vin; vente au mètre, à la pièce, au poids; vente au détail, en gros; vente par correspondance, à domicile; vente à la sauvette, au déballage; vente à perte, au rabais; équipe, réseau de vente; techniques de (la) vente.
Vente à l'abattage. V. abattage I B. Vente à la boule de neige. V. boule I B 1 a. Animateur des ventes. V. animateur II B 2 c. Point de vente. V. point1 II A 1. Promotion des ventes. V. promotion B 3.
Vente automatique. ,,Vente effectuée au moyen de machines distributrices à sous concernant des articles courants de faible volume et conditionnés`` (DEBRIE Comm. 1985).
En compos. Vente-réclame. ,,Vente particulière de produits en promotion`` (DEBRIE Comm. 1985).
En vente. Disponible dans le commerce. Mettre en vente. L'Exégèse des lieux communs est en vente depuis trois jours, et, déjà, j'ai perdu tout espoir de son succès (BLOY, Journal, 1902, p. 101).
En vente libre. Dont le commerce n'est soumis à aucune réglementation, à aucune contrainte. En Union Soviétique, de 1917 à 1936, l'avortement a été légalisé, puis interdit, et les contraceptifs eux-mêmes ont cessé d'être en vente libre (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1966, p. 501).
En compos. Service après-vente. Service s'occupant d'entretenir, de réparer les marchandises vendues. L'artisanat de réparation mécanique (...) est partiellement en concurrence (...) avec les services dits « après-vente » de l'industrie (ROBERT, Artis., 1966, p. 74).
C. — Écoulement de marchandises. Synon. débit. Est-ce que la N.R.F. ne ferait pas mieux d'acquérir le droit de traduire Orthodoxy tout entier? Il n'en coûterait que 300 ou 400 francs et ce livre capital aurait certainement une vente qui suffirait à couvrir cette petite somme (CLAUDEL, Corresp. [avec Gide], 1910, p. 135). L'Armagnac, de vente rémunératrice et soutenue (PESQUIDOUX, Livre raison, 1925, p. 72).
Cette marchandise est de vente, de bonne vente. ,,Cette marchandise est de nature à être bien vendue; le moment est favorable pour la vendre avantageusement`` (Ac.).
Vieilli. Cette marchandise est hors de vente. ,,Cette marchandise est hors de débit`` (Ac. 1835, 1878).
D. — Réunion publique de vendeurs et d'acheteurs éventuels. Hôtel des ventes; vente publique; catalogue d'une vente; assister à une vente aux enchères. La vente continuait par des lots de vêtements turcs (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p. 276). Assister à une vente chez Christie (BLANCHE, Modèles, 1928, p. 222). Salle des ventes. V. salle B 2.
— [Avec un déterm. désignant la pers. dont les biens sont vendus] Je suis entré une minute à la vente Séchan. J'ai vu vendre de vieux tapis persans (...) des 6.000, des 7.000, des 12.000 francs (GONCOURT, Journal, 1875, p. 1044). Lors de la vente du duc de Buckingham, à Stowe en 1848, deux grands plats circulaires en vermeil (...) sont achetés 12 shillings 6 pence par Sir Morton Peto (GRANDJEAN, Orfèvr. XIXe s., 1962, p. 93).
Vente de charité. V. charité I B 2 b.
E. — EAUX ET FORÊTS
1. a) Coupe de bois destinée à être vendue. Il y a plusieurs ventes dans cette forêt, et chaque vente est de vingt arpents (Ac.).
b) ,,Partie d'une forêt ou d'un bois qui vient d'être coupée`` (Ac.).
Jeunes ventes. ,,Ventes où le bois coupé commence à revenir, à repousser.`` (Ac.). Il est défendu de laisser aller les bestiaux dans les jeunes ventes (Ac.).
2. P. anal., HIST. Au XIXe s., réunion d'adeptes du carbonarisme, de la charbonnerie. Sous la Restauration, il [La Fayette] (...) s'abaissa jusqu'à se laisser nommer le Vénérable des ventes du carbonarisme et le chef des petites conspirations (CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 530). V. charbonnerie B ex. de Sandeau.
REM. Vendition, subst. fém. a) Synon. vx ou région. (Berry, Anjou). (Ds PIERREH. 1926). b) Action de trahir, de dénoncer par intérêt. La vendition du Christ (BLOY, Salut par Juifs, 1892, p. 161).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. vante (de vanter). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1150 « valeur, prix » (WACE, St Nicolas, éd. E. Ronsjö, 280) — XIIIe s., ERNAUT CAUPAIN, Chans., V, 84 ds GDF.; 2. 1193-97 « droit perçu sur les denrées » (HELINANT, Vers de la mort, éd. Fr. Wulff et E. Walberg, III, 2), subsiste comme terme de dr. ca 1283 « droit payé sur les héritages » (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes, éd. A. Salmon,864); 1239 les los et les ventes « droit de cession » (Acte, 26 avril, Arch. Aube ds Doc. ling., éd. J. Monfrin et L. Fossier, t. 3, p. 7a, 2, 10); 3. ca 1200 « action de vendre » (JEAN BODEL, Saxons, éd. F. Menzel et E. Stengel, CXXXIII, t. 1, p. 163, 3587); a) ca 1275 metre a vente (ADENET LE ROI, Buevon de Conmarchis, éd. A. Henry, 1366); 1539 mettre en vente (EST.); b) ca 1283 vente de bois (ID., ibid.,650); 4. 1405 vente « lieu où l'on vend » (Charte ds DU CANGE, s.v. venda2, p. 272c); 1819 aller à la vente; suivre, fréquenter les ventes (BOISTE); 5. 1819 (ibid.: vente, réunion de carbonari). De la subst. au fém. du part. passé venditus, de vendere (vendre), cf. au sens « action de vendre » l'ital. vendita déb. XIVe s. ds TOMM.-BELL., l'esp. venta 1206, véndida 1199, venda 1132 ds COR.-PASC. Au sens 2, cf. le lat. médiév. venda « impôt sur les ventes de denrées » ca 1009 ds NIERM., « paiement d'un droit au seigneur pour l'aliénation d'un fief ou tenure » av. 1120, ibid. et « vente de bois » XIIIe s., ibid. Au sens 5, prob. infl. de l'ital. vendita « lieu où se tenaient les réunions de carbonari ». Fréq. abs. littér.:2 010. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 3 134, b) 3 318; XXe s.: a) 3 823, b) 1 795. Bbg. ALÉONG. (S.). De Vente à solde où les dangers de l'hypercorrection. Meta. 1981, t. 26, pp. 148-158. — QUEM. DDL t. 16.

vente [vɑ̃t] n. f.
ÉTYM. V. 1200; « droit, taxe », 1197; du lat. pop. vendita, plur. neutre de venditum, pris pour un féminin singulier; de vendere. → Vendre.
———
I Action de vendre; échange d'un bien contre une somme d'argent ( Marchandise, prix).
1 Le fait d'échanger une marchandise contre son prix, de la transmettre en toute propriété à un acquéreur en la faisant payer; activité consistant en de telles opérations. || Lieux consacrés à la vente. Boutique, débit, magasin, marché; commerce. || Bureau, comptoir, coopérative de vente. || Vente insuffisante ( Mévente), continue, régulière… ( Débit, écoulement). || Denrée d'une vente difficile ( Placement). || Les ventes restaient au-dessous de la normale (→ Stock, cit. 3).Loc. || Marchandises de vente, hors de vente, qui se vendent bien, ne se vendent pas. || Marchandises de grande, de petite vente.
0.1 Elle s'attarda plus longuement, avec une compassion affectueuse, aux articles de petite vente, vanille, réglisse, fruits confits, sucre d'orge, noix exotiques, qui traînent une existence oubliée sous les bocaux et les transparents de papier.
M. Aymé, Maison basse, p. 232.
En vente : pour être vendu (→ Exposer, cit. 5), ou disponible dans le commerce. || Cet ouvrage n'est pas encore en vente. || En vente libre, rationnée. || Médicament en vente libre (en dehors des officines). || Mettre qqch. en vente : proposer aux acheteurs, aux consommateurs éventuels. Commercialiser.Fabriquer un objet pour la vente. || S'occuper de la vente ( Vendeur; courtier…). || Pousser à la vente. || Faire une première vente ( Étrenne). || Manquer, rater une vente (→ Coucheur, cit. 2).Vente à prix fixe, débattu. || Vente en gros, en demi-gros, au détail, en magasin, en grande surface; vente au déballage, en boutique; à la sauvette. || Vente de la viande à la cheville.Vente directe, vente par coupons, à l'abattage. || Vente par correspondance ( V. P. C.) : vente dans laquelle le client choisit sur catalogue les articles qui lui seront expédiés. || Vente à domicile (par courtage, démarchage…). || Vente par téléphone, par minitel. Télévente. || Vente en ligne (par Internet). || Vente automatique, utilisant des machines qui débitent des marchandises en échange d'une somme d'argent introduite dans la machine par l'acquéreur.Vente au prix courant, à prix trop élevé ( Survente), à bas prix (→ Résultat, cit. 2), au rabais, avec remise ( Liquidation, rabais, solde; braderie). || Vente-réclame (2. Réclame, cit. 8). || Ventes promotionnelles. || Ventes d'objets d'occasion, de restes ( Regrat, regrattier vx).
1 Mathias tenta d'imaginer cette vente idéale qui ne durait que quatre minutes : arrivée, boniment, étalage de la marchandise, choix de l'article, paiement de la valeur inscrite sur l'étiquette, sortie.
A. Robbe-Grillet, le Voyeur, p. 35.
Vente au comptant, à crédit, à tempérament.
Comm., écon. || Technique de la vente. Commerce. || Les métiers de la vente. || Équipe de vente. || La force de vente d'une entreprise : l'équipe des vendeurs, des représentants et les moyens dont ils disposent. || Directeur, chef des ventes. || Animateur des ventes. Anglic. || Promotion des ventes. aussi Marché (étude de marché), marketing (anglic.), publicité. || Prix de vente (et prix d'achat, de revient). Bénéfice, prix, profit (cit. 9). || Service après-vente, chargé de l'entretien après la vente. Après-vente.
Promesse, engagement (→ 2. Reçu, cit.); acte (→ Passation, cit. 1), contrat (→ Lésion, cit. 2) de vente (→ ci-dessous, 2.).Vente d'objets matériels, de meubles, d'immeubles, de titres, de devises, d'effets de commerce.
(Au Canada). || Vente-débarras : mise en vente à prix réduits, par un particulier, sur sa propriété, d'objets dont il veut se défaire (coutume fréquente en Amérique du Nord, notamment avant un départ). Bric-à-brac, 3.
Publicité. || Vente d'espace publicitaire (par une publication).
2 Dr. Contrat par lequel une des parties (le vendeur, la venderesse) s'engage et s'oblige à transférer la propriété d'un bien et à le livrer à l'autre partie (acheteur, acquéreur), qui s'oblige à en payer le prix. Aliénation, cession, marché, transfert (de propriété); livraison (→ Titre, cit. 13). || Ratification (cit. 1), réalisation (cit. 3) d'une vente. || Vente entachée de lésion. || Vice rédhibitoire d'une vente. Rédhibition. || Rescision d'une vente (→ Léser, cit.).Vente à terme, où l'obligation du vendeur (vente à livrer), de l'acheteur (vente à crédit) n'est exigible qu'à l'expiration d'un terme. || Location-vente. || Vente au disponible, en disponible, où la marchandise offerte est en magasin et mise à la disposition de l'acquéreur (opposé à la vente à livrer). || Vente à la consommation, à l'acquitté (le vendeur supporte les frais de transport, les droits de douane). || Vente à l'essai. || Vente à réméré (cit.). || Vente sur documents, réalisée par la remise d'un titre. || Vente libre, volontaire; forcée (cit. 34). || Vente après, sur saisie : vente forcée des biens d'un débiteur. Saisie, récolement. || Vente judiciaire, par autorité (cit. 22) de justice. || Vente sur publication. || Vente par adjudication. || Vente de biens de mineurs, de biens de faillite : soumis à une législation spéciale.Vente administrative, portant sur des biens appartenant aux collectivités publiques. || Vente domaniale.Hist. || La vente des biens nationaux (→ Naître, cit. 15).
Vente publique, dans laquelle toute personne peut se porter acheteur.Spécialt. || Vente aux enchères (cour.) Enchère.Vente à l'encan (→ Entreprise, cit. 11) : vente publique de meubles aux enchères. || Vente par licitation ( aussi Colicitant).
Bourse. || Vente à livrer : marché à terme. || Vente à couvert, à découvert.
3 (1580). Réunion des vendeurs et des acquéreurs éventuels, au cours de laquelle on procède à une vente publique. || Assister à une vente. || La vente aura lieu tel jour. || Salle des ventes (→ Envoyer, cit. 16), où ont lieu les ventes publiques. || Une vente de la Salle Drouot (→ Oreille, cit. 42).
2 Les deux sœurs, d'une commune entente, l'avaient choisi pour procéder à la licitation de la maison, des meubles et des bêtes. La vente par voie d'affiches fut fixée au deuxième dimanche du mois (…)
Zola, la Terre, IV, VI.
Vente à la criée. Criée.
Vente de charité, au cours de laquelle on vend au bénéfice d'une œuvre des objets généralement donnés.
———
II (V. 1200).
1 Techn. (eaux et forêts). Coupe réglée dans un bois, une forêt; (1373) partie de la forêt qui vient d'être coupée (pour être vendue). Ventier. || Jeunes ventes, où le bois commence à repousser.Les Grandes Ventes (nom de lieudit).Spécialt. Lieu où des charbonniers fabriquaient sur place le charbon de bois.
3 (…) leurs richesses glacées les laissent plus démunis que le charbonnier dans sa vente (…)
M. Genevoix, Forêt voisine, I.
2 (Av. 1848, Chateaubriand, ital. venta). Hist. ital. Réunion de carbonari; section de leur société.
———
III Féod. || Lods et ventes. Lods.
CONTR. Acquisition; achat.
DÉR. Ventier.
COMP. Après-vente, mévente, prévente, revente, survente, télévente.
HOM. Formes des v. vanter, venter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • venté — vente [ vɑ̃t ] n. f. • v. 1200; « droit, taxe » 1197; lat. pop. vendita, de vendere → vendre I ♦ Action de vendre. 1 ♦ Le fait d échanger (une marchandise) contre son prix, de la transmettre en toute propriété à un acquéreur en la faisant payer;… …   Encyclopédie Universelle

  • vente — Vente. s. f. Alienation à prix d argent. Vente volontaire. vente forcée. vente simulée, frauduleuse. la vente d une terre. contrat de vente. mettre en vente. exposer en vente. ce livre est en vente. vente de biens, de meubles. proceder à la vente …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Vente — ist das französische Wort für Verkauf. Es ist Namensbestandteil von Vente privee.com, Verkaufsplattform im Internet Vente ist der Nachname folgender Personen: Leen Vente (1911–1989), niederländischer Fußballspieler Maarten Albert Vente… …   Deutsch Wikipedia

  • venté — venté, ée (van té, tée) part. passé de venter. Battu, poussé par le vent.    Marée ventée, marée que le vent pousse.    Terme d eaux et forêts. Arbre faux venté, arbre dont le vent a contrarié la croissance …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • vente — VENTE: Vendre et acheter, but de la vie …   Dictionnaire des idées reçues

  • Vente — Au sens premier, une vente est l opération par laquelle un bien ou un droit détenu par un vendeur est cédé à un acheteur en échange d une contrepartie, généralement la remise d une somme d’argent. Cette contrepartie peut résulter : d une… …   Wikipédia en Français

  • vente — (van t ) s. f. 1°   Échange d un objet contre un prix en argent. La vente d une terre. Contrat de vente. Procéder à la vente et adjudication. Aller aux ventes publiques. •   La vente de ce grand homme [Joseph], la fidélité qu il garde à son… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VENTE — s. f. Contrat par lequel une chose est aliénée moyennant un prix. Vente volontaire. Vente forcée. Vente simulée, frauduleuse. La vente d une terre. Contrat de vente. Vente de biens, de meubles. Vente par licitation. Procéder à la vente et… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VENTE — n. f. Contrat par lequel une chose est aliénée moyennant un prix donné. Vente volontaire. Vente forcée. Vente simulée, frauduleuse. Contrat de vente. La vente d’une terre. Vente de biens, de meubles. Vente mobilière. Vente par licitation. Vente… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • vente — I. Vente, c est une espece d alienation faite par le vendeur à l achepteur moyennant certain pris d argent, Venditio, Ventes en pluriel sont ores les bois d une forest marquez pour abbatre et debiter. Ainsi dits, par ce qu ils sont exposez en… …   Thresor de la langue françoyse

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.